Menu
Voyages & Strat Voyages & Strat
Le magazine du tourisme d'affaires à l'international
Voyages & Statégie

Varsovie : la réinvention permanente

20/11/2019

Moins belle mais plus rebelle que Cracovie, la capitale de la Pologne bouillonne d’énergie. Depuis son retour dans l’économie de marché voici tout juste 30 ans, Varsovie joue une partition singulière : éclectique et avant-gardiste. Le marché du MICE apprécie cette bonne vivante !


Varsovie : la réinvention permanente
Fin 1944, Varsovie n’était plus qu’un amas de ruines. Mais dès la fin de la guerre, ses habitants se retroussent les manches pour la rebâtir. Une exceptionnelle résilience saluée par l’UNESCO, qui a classé ce centre historique ressuscité. Sous influence soviétique, la capitale polonaise se dote de larges avenues bordées de barres en béton, monotones contrepoints aux perles baroques de la Route royale, reconstruites elles aussi dans leur style d’origine.

L’époque où le monumental Palais de la culture et de la science, cadeau (empoisonné) de Staline, était le seul à tutoyer le ciel varsovien est désormais révolue. Depuis une quinzaine d’années, à l’emplacement de l’ancien ghetto anéanti en 1943, des gratte-ciels de verre et d’acier redessinent la skyline. L’élégante voile dessinée par Daniel Libeskind, architecte américain d’origine polonaise, dialogue ainsi avec l’audacieuse Warsaw Spire ; la tour Spectrum voisine serait banale si elle n’était couronnée par The View, un club VIP en plein air. Quant à la Varso Tower de Norman Foster, encore en construction, elle sera la plus haute d’Europe hors Russie.

La double vie de Varsovie

Le quartier de Varsovie qui bouge le plus s’appelle… Prague ! Praga en VO. Sur la rive orientale de la Vistule, cet ancien bastion ouvrier qui n’a pas été détruit pendant la guerre a longtemps eu mauvaise réputation. Immeubles plus ou moins déglingués organisés autour de cours intérieures, friches industrielles et plages urbaines, il est devenu le coin préféré de la bohème. C’est ici qu’a été construit un nouveau stade pour l’Euro de football 2012. Ici que le grand centre de congrès qui manque encore à la ville pourrait trouver place...
 
Surprise aussi de découvrir que la capitale polonaise, qu’on imagine volontiers grise, est l’une des villes les plus vertes d’Europe. Son poumon est le gigantesque parc Lazienki, émaillé de palais. Royale et alternative à la fois, Varsovie cultive les paradoxes ! Passé l’étonnement suscité par son urbanisme chaotique, on goûte le charme discret de cette métropole créative dont les habitants considèrent encore (à 88 %) que le tourisme a un impact positif sur leur vie. Forcément, les échanges y gagnent en cordialité. Notamment avec les nouvelles générations parfaitement anglophones.

Effervescence hôtelière

Les chaînes internationales ont toutes pignon sur rue, Marriott et Accor se taillant la part du lion. Et les ouvertures continuent à aller bon train. Après Moxy, sont notamment annoncés un Nobu, un NYX (l’enseigne lifestyle du groupe Leonardo) et un Autograph by Marriott. Des adresses stylées dans l’air du temps qui, comme les palaces historiques récemment liftés, devraient aider à tordre le cou aux idées reçues : l’économie polonaise est « booming », les hôtels affichent d’excellents remplissages et Varsovie, certes encore plus abordable que Londres ou Paris, n’est plus une capitale marginale sur la carte de la nouvelle Europe.

 
Notez


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Novembre 2019 - 14:11 Oxford : au pays d'Harry Potter







LIRE NOS PRÉCÉDENTS NUMÉROS



Nos autres publications