Menu
Voyages & Strat Voyages & Strat
Le magazine du tourisme d'affaires à l'international
Voyages & Statégie

Tokyo : une mégalopole en mouvement

La rédaction
09/05/2019

Tentaculaire et sophistiquée, Tokyo est la ville la plus extravagante de la planète. Ultra-modernité et traditions ancestrales s’y télescopent ; l’étonnement est de tous les instants.


Située à l’embouchure du fleuve Samida, la bourgade de pêcheurs des débuts était alors appelée Edo ; littéralement, la porte de la rivière. Elle est devenue la mégalopole la plus peuplée de la planète ! 40 millions de personnes vivent et travaillent dans la conurbation du Grand Tokyo, juxtaposition de quartiers hétéroclites survolés par un lacis d’autoroutes et de lignes ferroviaires, comme suspendues dans le vide.

À chaque district son ambiance : chic ou plus populaire, traditionnelle ou high-tech. Mais un peu du vieil Edo subsiste partout : venelles sereines, temples en bois et minuscules bicoques nichées à l’ombre des gratte-ciels étincelants. En perpétuelle mutation, la dynamique urbaine se nourrit toujours d’imbrications entre l’ancien et le nouveau.


L'effervescence et le zen

Tokyo : une mégalopole en mouvement

Dans le centre de Tokyo, la densité humaine est impressionnante mais ne s’accompagne jamais de bousculades.Question de civisme ! Autrement dit, le wa, l’harmonie du groupe. C’est la valeur cardinale de la civilisation japonaise et la fluidité est remarquable. Même aux grands carrefours… Tout comme le silence – moteurs hybrides obligent – et le sentiment d’être en sécurité.
On débarque ici la tête pleine de clichés futuristes   et on repart chaviré par la courtoisie des habitants, l’attention portée au moindre détail et l’extrême qualité des services.


Vitrine technologique nippone

Tokyo : une mégalopole en mouvement

En 2020, la capitale du Japon accueillera les Jeux olympiques d’été pour la deuxième fois. Une dizaine de sites sont en cours d’aménagement, dont un nouveau stade. Mais contrairement à 1964, quand le pays était encore en voie de développement, Tokyo n’a pas besoin – cette fois-ci – de réinventer ses infrastructures, déjà à la pointe de la modernité.

Les défis sont ailleurs : dans la crainte d’une catastrophe naturelle (un typhon a balayé la région l’été dernier) ou celle de cyberattaques. Le gouvernement a d’ailleurs mandaté un institut de recherche pour « hacker » les 200 millions d’objets connectés que compte la ville (200 millions !) afin de tester leurs systèmes de sécurité. L’événement planétaire marquera aussi le lancement de véhicules autonomes. Et, histoire de marquer les esprits, un robot Gundam géant (18 mètres de haut) accueillera athlètes et visiteurs. Ses jambes et ses bras seront mobiles, une prouesse technologique !

Notez


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 18 Juin 2019 - 14:14 Afrique du Nord, la fin du purgatoire ?






LIRE NOS PRÉCÉDENTS NUMÉROS



Nos autres publications