Menu
Voyages & Strat Voyages & Strat
Le magazine du tourisme d'affaires à l'international
Voyages & Statégie

Plan de sauvetage pour l'événementiel ?

27/04/2020

L’interdiction des événements depuis fin février puis le confinement général ont dramatiquement impacté tous les acteurs des métiers de l’événementiel et déjà coûté près de 15 milliards de retombées économiques. Les organisations professionnelles de la filière se sont unies pour défendre la sauvegarde des métiers qu’elles représentent et proposer aux services de l’Etat des mesures concrètes à mettre en place rapidement.


Plan de sauvetage pour l'événementiel ?
Lundi 13 avril dans son allocution télévisée, le président Emmanuel Macron a annoncé la mise en œuvre d’un plan spécifique pour les secteurs tels que l’événementiel qui seront durement affectés. L’objectif affiché est donc bien la préservation des entreprises et des emplois. Les acteurs de l'événementiel salue la forte mobilisation des pouvoirs publics pour les entreprises du secteur, autour de Bruno Lemaire, Muriel Pénicaud, et Jean-Baptiste Lemoyne pour leur mobilisation à leurs côtés.

Cependant et pour y parvenir, il est indispensable que les mesures prises soient fortes, adoptées rapidement et se poursuivent sur le long terme. Seul un programme d’actions concrètes et ambitieuses s’inscrivant sur la durée peut, à moyen terme, sauvegarder la filière, et ainsi créer les conditions de reprise indispensables à la santé économique de notre pays.

C’est pourquoi, les organisations professionnelles de la filière se sont réunies pour travailler collectivement à l’élaboration d’un plan de soutien du secteur qu'ils ont présenté en début de semaine dernière à Bruno Lemaire, Ministre de l’économie et à Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Europe et des affaires étrangères.

Conçu pour accompagner les entreprises pendant 24 mois, il comprend des mesures prioritaires telles que : - L’exonération de la totalité des charges sociales patronales jusqu’en décembre 2021
- L’exonération de la CET (CVAE et CFE) pour les entreprises du secteur événementiel pour les années 2020 et 2021 en compensant la part des collectivités territoriales.
- Le report complémentaire des échéances d’emprunts.
- La transformation du Prêt Garanti par l’État en crédit longue durée sectoriel, remboursable sur 8 ans, avec différé d’amortissement de 24 mois.
- La prolongation de 18 mois du dispositif actuel d’activité partielle.
- L’exonération de loyers pour les Etablissements recevant du public pour des événements types foires, salons, congrès… sous contrat avec l’Etat.

Les acteurs de la filière demandent aussi des mesures sociales, économiques et sanitaires complémentaires :
- Le maintien des indemnités mensuelles pour les travailleurs indépendants.
- Le fonds d’investissement lié à la sécurité sanitaire pour l’accueil du public, …

Outre la sauvegarde des TPE PME et ETI de la filière événementielle qui représentent un nombre très conséquent d’emplois directs et indirects, c’est aussi l’attractivité de la France en tant que grande destination mondiale reconnue pour ses savoir-faire qui est en jeu. Les métiers de l'événementiel, générateurs de liens économiques et sociaux, sont également fondamentaux pour accompagner la relance de l’économie et des entreprises françaises. 
Notez





LIRE NOS PRÉCÉDENTS NUMÉROS



Nos autres publications