Menu
Voyages & Strat Voyages & Strat
Le magazine du tourisme d'affaires à l'international
Voyages & Statégie

Monténégro : concentré de sensations

La rédaction
20/11/2018

Longtemps oublié, le petit pays des Balkans aux villages authentiques et aux paysages préservés s'impose progressivement comme une alternative à la Croatie, déjà vue et trop fréquentée.


Monténégro : concentré de sensations
"Tout ce qui est petit est mignon" dit le proverbe. 
Le Monténégro en est la parfaite illustration, concentrant en un territoire vaste comme la région parisienne des villages médiévaux, des vestiges vénitiens ou ottomans et des monastères orthodoxes, des côtes déchiquetées et des montagnes enneigées.

Baignée par l'Adriatique, coincée entre la Croatie et l'Albanie, ce paradis sauvage fut oublié des touristes depuis son indépendance en 2006, après la guerre qui fit éclater l'ex Yougoslavie. Il tient aujourd'hui sa revanche, tiré par la réputation de la cité médiévale de Kotor inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco et qualifiée de "fusion parfaite entre la mer et la terre" par le poète Lord Byron. 

Deux millions de visiteurs par an

Le Monténégro attire ainsi désormais plus de 2 millions de visiteurs par an, au point que le tourisme représente 20% du PIB. Dans le sillage des touristes, le MICE y trouve doucement sa place

L'originalité (relative) de la destination plaide en sa faveur, sa proximité aussi, à deux heures de Paris. Même si l'accès aérien demeure trop faible, notamment en dehors de la haute saison touristique; et même si les infrastructures hôtelières peuvent encore faire défaut. Car si les petits hôtels sont légion, ils ne répondent pas toujours aux exigences d'un groupe MICE. Quant aux gros porteurs, ils sont encore rares.

Le développement de la marina de Porto Montenegro atteste néanmoins de la montée en gamme du pays, et de sa volonté de se développer sur le segment du tourisme d'affaires. 


 
Découvrez notre sélection de lieux incontournables et hôtels sur le magazine en ligne
Notez


Dans la même rubrique :
< >





LIRE NOS PRÉCÉDENTS NUMÉROS



Nos autres publications