Menu
Voyages & Strat Voyages & Strat
Le magazine du tourisme d'affaires à l'international
Voyages & Statégie

Minorque, l’escale confidentielle

13/02/2020

C’est un peu l’anti-Ibiza. Longtemps snobée par les touristes, cette île fière et secrète est maintenant à la mode. Pour l’heure, elle a conservé toute son authenticité. Un énorme coup de cœur !


Minorque, l’escale confidentielle
Minorque est restée républicaine pendant la guerre civile et Franco l’aurait punie en ne l’équipant qu’en 1969 d’un aéroport digne de ce nom. Résultat : l’île a échappé aux masses touristiques qui ont déferlé sur ses voisines et à l’urbanisation sauvage qui est allée de pair. Diamant brut, elle appartient au club désormais très restreint des destinations méditerranéennes restées secrètes. Plus pour longtemps, car elle plaît infiniment aux voyageurs en quête d’authenticité. Et notamment à nos compatriotes qui y acquièrent des résidences secondaires et ouvrent des hôtels de charme. Ainsi, Can Faustino aménagé dans un majestueux palais de Ciutadella (Relais & Châteaux). 

Réserve mondiale de la biosphère

Minorque, l’escale confidentielle
Plus de la moitié du territoire est classé "Réserve mondiale de la biosphère". Pour le reste, les Minorquins veillent au grain ! Le réseau routier est limité à une seule voie principale et quelques dessertes secondaires. Pas de route côtière mais un chemin, le Cami de Cavalls, autrefois parcouru par des soldats à cheval (cavall en catalan), devenu un sentier de randonnée. La côte nord, sauvage, a des faux airs de Bretagne ; elle recèle quelques ports de poche, à l’instar de Fornells, mais la plupart de ses criques ne sont accessibles que par la mer ou en marchant.

Le versant sud, plus riant, est sillonné de ravines qui s’achèvent en calanques ombragées de pins maritimes. Le tourisme de masse ne touche finalement que quelques localités balnéaires, essentiellement fréquentées par des Anglais. Ailleurs, ce ne sont que prairies et champs piquetés d’oliviers, cloisonnés par des murets en pierre sèche. Des villages blancs, des fermes fortifiées et des mégalithes datant de l’âge du bronze animent ce paysage d’une ineffable douceur, où paissent moutons, vaches et chevaux noirs. 

Petite île, grand destin

Minorque, l’escale confidentielle
À la pointe ouest, Ciutadella, capitale à l’époque arabe, a conservé son plan de médina mais regorge de palais et d’églises Renaissance et baroques. Au sud-est, Mahon s’est développée quand les occupants anglais, séduits par sa rade (deuxième plus grand port naturel de la planète après celui de Pearl Harbor), l’ont promue capitale ; c’est ici que le souffle de la grande histoire se fait le plus sentir. Car ce petit « pays » a toujours été une plaque tournante de la Méditerranée occidentale, par temps de guerre comme de paix. Nourrie de multiples influences, profondément aimable, fière de ses valeurs, Minorque exhale un charme puissant.

Pour découvrir l'ensemble de l'article rendez vous sur Calaméo
Notez


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Février 2020 - 14:33 Bristol, l'Angleterre en version pop







LIRE NOS PRÉCÉDENTS NUMÉROS



Nos autres publications