Menu
Voyages & Strat Voyages & Strat
Le magazine du tourisme d'affaires à l'international
Voyages & Statégie

Loire Atlantique et Vendée : le MICE a la cote à l’ouest

13/02/2020

La côte atlantique gagne peu à peu sa place parmi les destinations MICE qui comptent. Nantes–Saint-Nazaire et Les Sables-d’Olonne y font le buzz.


Loire Atlantique et Vendée : le MICE a la cote à l’ouest
Un grand éléphant en bois de 12 mètres, des paquebots s’élançant sur l’océan, une course à la voile autour du Monde… Nantes–Saint-Nazaire et Les Sables-d’Olonne évoquent créativité, audace, sens de l’entrepreneuriat et goût du challenge, et offrent de belles opportunités aux organisateurs d’événements. Depuis plus de 10 ans, avec le lancement des Machines de l’île (l’Éléphant géant, le Carrousel des mondes marins, en attendant l’Arbre aux hérons) et du Voyage à Nantes, Nantes fait le buzz. Une effervescence que la 6e ville de France, capitale verte de l’Europe en 2013, entretient avec une belle vitalité et une approche « déjantée » revendiquée. « Le pas de côté » nantais est devenu source d’inspiration et a boosté l’attractivité de la métropole.

Le recrutement, fin juillet, d’Edmund Hazlewood (ancien chargé de développement international d’Only Lyon Tourisme et Congrès) pour diriger le Convention Bureau de Nantes–Saint-Nazaire et animer son club MICE, affirme encore de nouvelles ambitions, avec des moyens accrus. Des moyens, la Vendée s’en donne aussi, pour être reconnue comme destination MICE et allonger sa saison touristique. Depuis 2009, la filière Tourisme d’affaires s’y est structurée sous l’égide de Vendée Tourisme et dispose d’outils adaptés, telle une plateforme de réservation dédiée. Terre d’entrepreneurs, de réussites internationales (le Puy du Fou) et de grands événements (le prochain Vendée Globe prendra la mer en 2020), le département, avec Les Sables-d’Olonne en figure de proue, ne manque pas d’atouts, à 3 h de Paris en TGV !

Cravate et sandalettes, des événements de bonne tenue

Loire Atlantique et Vendée : le MICE a la cote à l’ouest
On peut travailler dans la bonne humeur, mettre de l’humour même dans les choses les plus sérieuses, sortir du cadre pour gagner en pertinence… Les trois fondatrices de Cravate & Sandalettes en sont persuadées. Depuis 5 ans, leur agence nantaise a prouvé qu’une approche décalée, en bousculant les codes, en misant sur la créativité et l’audace, permet la réalisation d’événements différents et marquants ; telle cette conférence au sein de la base sous-marine de Saint-Nazaire, organisée en juin dernier. 

Une multitude de lieux insolites

« On veut surprendre. La cravate, c’est pour le travail ; les sandalettes pour la détente. Et les deux peuvent aller de pair », explique Cécile Nicolet-Carteyron, co-dirigeante en charge de l’opérationnel. Bingo ! Cette approche est en phase avec celle de la métropole nantaise, qui a fait depuis quelques années du « pas de côté » sa nouvelle image de marque. « Nantes nous offre une ambiance et une diversité de lieux intéressants ou insolites, design ou de charme », se félicite-t-elle, évoquant en vrac les Machines de l’île et leur grand éléphant, le château des Ducs, la Hab Galerie, le LAB (Loft-Atelier-Bayard), l’Espace Titan proche du Hangar à bananes, l’ancien MIN, le Nid en haut de la tour de Bretagne ou la Rosière d’Artois, maison bourgeoise avec grand jardin en centre-ville. « À nous d’ajouter notre touche pour des scénographies, des événements sortant de l’ordinaire. »  

Rétro et authentique… 

À deux pas de Nantes dans le vignoble, Cravate & Sandalettes se plaisent aussi à organiser des rallyes vintage à vélo, avec tenues rétro et escales insolites, de la guinguette éphémère au barbier ambulant en passant par le bar à choux ; sans oublier l’arrêt dégustation de muscadet chez le producteur. Sur la côte toute proche, La Baule et Pornic sont des escales évidentes, « mais on y fait ouvrir des portes ; ainsi celle d’une pêcherie pour s’initier au lancer de carrelet, une pratique locale typique », raconte Cécile Nicolet-Carteyron, qui mentionne aussi un rallye à solex ou des sorties en mer vers l’île des Évens. Si le trio féminin de Cravate & Sandalettes ne se prend pas au sérieux, il se veut à la pointe en matière de RSE : zéro déchet, restaurants en circuits courts… une cellule dédiée vient d’être créée au sein de l’agence. Pour continuer d’avancer d’un bon pied. 
 

Optimum Communication en mer ou dans les airs...

Loire Atlantique et Vendée : le MICE a la cote à l’ouest
Depuis 1999, Benoît Le Leslé s’est mis au service des entreprises avec son agence Optimum Communication. Nantes est son camp de base, avec un rayon d’intervention de 100 kilomètres autour de la métropole. « Sur terre, en mer ou dans les airs, nous avons largement de quoi faire, sachant que notre bonne connaissance du territoire et des prestataires est un atout pour des événements clé en main », précise-t-il.

La côte sauvage en hélico 

La demande pour la cité des ducs de Bretagne (où Optimum organise par exemple des chasses au trésor autour de Jules Verne) est croissante depuis quelques années, ajoute le dirigeant, qui se félicite du dynamisme de la ville. D’autant qu’à la belle saison, Nantes bénéficie du renfort de la côte atlantique toute proche, de Pornic au Croisic en passant par La Baule. « C’est un terrain de jeu exceptionnel », témoigne celui qui aime à le faire découvrir par les airs. En avion ou en hélicoptère, depuis La Baule, on survole en un quart d’heure une grande diversité de paysages : une des plus belles baies du monde, la Côte sauvage ; Guérande et les marais salants mais aussi les paysages de marais de la mystérieuse Brière. « On peut y associer, sur site, une séance de travail de trois heures et le cocktail est parfait », raconte Benoît Le Leslé. La côte se découvre aussi en rallye 2CV, du Croisic aux remparts de Guérande. « C’est magique » et prétexte à se familiariser avec l’histoire et les spécialités locales.

Jet-ski ou vieux gréement 

Optimum offre par ailleurs la possibilité de prendre la mer : en jet-ski « pour le fun » (avec dégustation d’un buffet de fruits de mer sur l’île des Évens, au large de La Baule), en vieux gréement ou en catamaran depuis Pornic ou Pornichet, en zodiac pour une palpitante chasse au trésor. Parmi ses propositions maritimes, Optimum met également en avant une originale partie de pêche au départ du port de La Turballe, sur l’ancien chalutier Vers l’aventure. Bars et dorades se laissent taquiner mais baignades et déjeuner (sur la charmante île morbihannaise d’Hoëdic) sont aussi au programme. À terre, l’agence a quelques coups de cœur, tel le Domaine de Lauvergnac, un beau château sur la presqu’île guérandaise ; ou la Villa Flornoy à Pornichet, idéale pour des séminaires. 
 

Krescendo la Vendée au cœur

Loire Atlantique et Vendée : le MICE a la cote à l’ouest
Lorsqu’il a créé Krescendo en 2005, Fabrice Garandeau voulait « donner du sens, surprendre, créer du liant », offrir aux entreprises de quoi amplifier leurs événements, mais aussi les émotions, y compris avec du team building solidaire, en choisissant un territoire qui incarnait ses valeurs. Sa Vendée natale et Les Sablesd’Olonne, où l’agence a d’abord posé son enseigne avant de s’installer en parallèle à Bordeaux, cochaient toutes les cases de cette ambition.

Sur les traces du Vendée Globe

« Ici, il y a les longues plages de l’Atlantique mais aussi un arrière-pays de bocages et de marais, souvent méconnu. Nous n’avons pas à rougir de la comparaison avec les îles de Ré et Oléron voisines », remarque le patron. « La Côte de lumière garantit un ensoleillement généreux. En presque 15 ans, je n’ai jamais eu besoin d’un plan B à cause de la météo. » Pour le segment MICE, la Vendée peut aussi compter sur deux moteurs puissants : le Puy du Fou et le Vendée Globe, dont le départ est donné, tous les 4 ans, des Sables-d’Olonne. « La ville offre de quoi faire vivre l’événement entre deux éditions et surfer sur l’aura de la performance des skippers, dont certains se prêtent même au jeu de l’accompagnement en mer. » Krescendo propose ainsi, en lien avec le pôle Course au large, des sorties et régates à bord de voiliers propriétaires, voire de course. Un goût d’aventure iodée ! « Dé
couvrir Les Sables-d’Olonne dans la peau d’un skipper est un bon fil rouge. Le chenal duV endée Globe est mythique et une remise de prix en fin de journée crée l’ambiance. »

Paludiers et ostréiculteurs 

Krescendo pousse aussi les spécificités naturelles et culinaires avec la complicité de paludiers ou ostréiculteurs. Des parcours d’énigme, des olympiades, sur terre ou sur l’eau, en vélo ou en canoé, favorisent la découverte de la flore et de la faune et sont prétextes à des cocktails où simplicité et convivialité font bon ménage. Les sites du Veillon et de la Guittière s’y prêtent particulièrement. Fabrice Garandeau apprécie aussi la forêt de Tiffauges et son château dans le bocage, Poupet et son moulin à 15 minutes du Puy du Fou, ou encore la plage et le lac de la Tanchette, proches du joli quartier de la Pironnière au Château-d’Olonne. « LaV endée surprend, en bien ! », se réjouit-il. 
Notez


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Mars 2020 - 12:00 Algérie, future terre promise du MICE ?

Jeudi 12 Mars 2020 - 10:56 On fait quoi… à Malte ?





LIRE NOS PRÉCÉDENTS NUMÉROS



Nos autres publications