LE MAGAZINE DU MICE EN FRANCE ET À L'ÉTRANGER
Événements & Conventions
Envoyer à un ami
Imprimer
Partager

Le Qatar se rêve en nouveau champion du tourisme

10/12/2021

Pour accueillir la prochaine Coupe du monde de football mais aussi devenir une destination touristique majeure d’ici 2030, le pays multiplie les projets pharaoniques.


Les deux tours du complexe Katara Towers accueilleront prochainement les hôtels Raffles et Fairmont.
Les deux tours du complexe Katara Towers accueilleront prochainement les hôtels Raffles et Fairmont.
Dans tout juste un an, le football célébrera son nouveau champion du monde. En attendant de savoir qui succédera à l’équipe de France, le Qatar - qui organisera la compétition du 21 novembre au 18 décembre - met les petits plats dans les grands, pour accueillir le million de supporters attendus à court terme et pour préparer le futur. Si la construction de six stades et la modernisation de deux autres ont largement défrayé la chronique (6500 travailleurs migrants seraient morts sur les chantiers) et si les droits de l’homme sont toujours au cœur des préoccupations, le petit pays aux riches gisements gaziers compte sur l’événement pour s’imposer comme une destination majeure capable de rivaliser avec Dubaï ou Abu Dhabi, dans le cadre de son projet « Qatar National Vision 2030 ».
Pour convaincre les opérateurs de programmer le pays, Qatar Tourism a fait le déplacement au salon ILTM qui se déroulait début décembre à Cannes afin de leur présenter les nombreux projets qui vont réinventer la destination. Plus de 100 hôtels et appart-hôtels sont en projet ou construction et viendront compléter dans les prochaines années un parc déjà conséquent de 183 hôtels. Plusieurs ouvertures sont annoncées d’ici cet été, portées par les plus grands groupes internationaux, ce qui permettra au Qatar de disposer d’un parc de 130 000 chambres pour la Coupe du monde. C’est notamment le cas d’Accor qui inaugurera dans les prochains mois le Pullman Doha (quartier de West Bay), ainsi que deux établissements de luxe sous les enseignes Raffles et Fairmont qui s’installeront dans les deux tours spectaculaires de Katara Towers. Citons encore le Saint-Regis Marsa Arabia Island (au sein de l’île artificielle The Pearl) du groupe Marriott, Rosewood Doha et Dream Doha.
A ce foisonnement hôtelier s’ajoutent de multiples projets de loisirs, à l’instar de la construction de la ville nouvelle de Lusail, à une quinzaine de kilomètres au nord de la capitale Doha. Son stade flambant neuf de 80 000 places accueillera la finale de la Coupe du monde de football. D’ici là, dès le mois de mars, le complexe Place Vendôme ouvrira ses portes, avec un centre commercial de 580 boutiques, cinq hôtels de luxe dont le Royal Méridien et des zones de divertissements. A deux pas de là, Qetaifan Island North est une île dédiée aux loisirs avec plusieurs complexes hôteliers, des clubs de plage et un audacieux parc aquatique. Il faut aussi ajouter West Bay North Beach Project (six plages, restaurants…) et un terminal pour les bateaux de croisières aménagé dans le coeur de Doha (ouverture à l’automne 2022), donnant un accès rapide au Souq Waqif. Construit au 18ème siècle, il a été réhabilité il y a une vingtaine d’années et demeure une attraction majeure pour les touristes.
Si le sport et les divertissements figurent au cœur du projet touristique de Doha, le pays n’entend pas laisser aux autres pays de la région le monopole de la culture. Au Musée d’Art Islamique conçu par I.M Pei en 2008, le pays a ajouté le National Museum of Qatar en forme de rose des sables imaginé par Jean Nouvel (en 2019), le Doha Design District qui abrite des galeries d’art et de design et Katara Cultural Village, plus grand projet culturel du pays. Autant d’activités que les visiteurs peuvent combiner avec le désert voisin qui file jusqu’à Khor Al Adaid, rencontre sauvage entre les dunes dorées et les eaux bleues du golfe Persique. 4 x4, char à voile et ski sur dunes… c’est le paradis du team-building. En 2019, le Qatar avait accueilli plus de deux millions de touristes internationaux. Fort de ces investissements et nouveautés, et de son positionnement « central » (80% de la population du globe est à moins de six heures de vol), il entend faire bondir ce chiffre à six millions d’ici 2030 et porter la part du tourisme à 12% de son PIB.

 
 
Notez


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 14 Décembre 2021 - 12:33 IBTM World : Retour de Barcelone








20/12/2021

Ensemble pour avancer

Parce que le voyage est d’abord fait d’expériences, au bout du monde mais aussi aux portes de chez soi, Evénements & Conventions et Voyages & Stratégie unissent leurs forces au sein d’une unique publication. Le nouveau Voyages & Stratégie devient le magazine du MICE en France et à l’international.