LE MAGAZINE DU MICE EN FRANCE ET À L'ÉTRANGER
Événements & Conventions
Envoyer à un ami
Imprimer
Partager

La parole à Laurence Gaborieau, directrice du salon IFTM-Top Resa

Thierry Beaurepère
07/09/2022

Le MICE a naturellement sa place sur le salon et doit prendre de l’importance »


Avec quel état d’esprit abordez-vous votre arrivée à l’IFTM-Top Resa ?

La parole à Laurence Gaborieau, directrice du salon IFTM-Top Resa
Le Covid a fortement impacté le secteur de l’événementiel. Le groupe RX France, né l’an dernier de l’union de Reed Expositions France et Reed Midem, a été réorganisé et m’a proposé de prendre la direction de l’IFTM-Top Resa. Après le départ de Frédéric Lorin qui dirigeait le salon, nous n’avons eu que quelques mois pour mettre en place cette édition. J’ai rencontré les partenaires, les organismes de la profession, l’administration publique… 2022 devrait être une belle édition, même si nous ne retrouverons pas le niveau de 2019. Les déplacements sont toujours contraints dans certains pays, en particulier en Asie ; des entreprises internationales se posent encore des questions et des pays qui finançaient leurs actions marketing par des taxes collectées auprès des visiteurs n’ont, pour l’heure, plus les moyens de venir. En 2021, nous avions 800 exposants. J’espère que nous en aurons au moins 100 de plus cette année. Avec le Covid, ils s’inscrivent parfois au dernier moment, ce qui nécessite de la souplesse.

Quels sont vos objectifs quant aux visiteurs ?

Nous faisons le maximum pour aller les chercher. Il y a de vrais enjeux. Avec la reprise constatée, les professionnels – en loisirs comme en affaires – sont très sollicités et il faut des éléments déclencheurs pour les inciter à venir, les placer au centre de notre intérêt. Le salon dispose de bonnes bases. Il nous faut mettre en place une nouvelle dynamique, mieux valoriser ces visiteurs. Les partenariats et programmes que nous avons mis en place devraient démontrer notre désir de les embarquer.

Comment souhaitez-vous positionner le salon à l’avenir ?

Je souhaite continuer à développer tous les métiers du tourisme. La partie affaires sera encore plus importante cette année. Il faut que les voyageurs d’affaires, les services achats des entreprises fassent de l’IFTM leur salon. Le MICE a naturellement sa place et doit également prendre de l’importance. À ce titre, des partenariats avec différents acteurs du secteur ont été conclus. Avec les enjeux actuels autour du développement durable, du locatourisme, la place de la France sur le salon devra encore se développer. Plus globalement, il nous faut être le reflet de la société. Cette année, il y aura plusieurs nouveautés autour des thématiques de l’attractivité et du développement durable. Les attentes et la profession sur ce dernier point sont fortes et un gros travail d’éducation est nécessaire pour expliquer que ce n’est pas une contrainte mais une opportunité. Au-delà, c’est toute la RSE qui est en réflexion, les conditions de travail des salariés, la mobilité…

Les salons professionnels ont-ils encore un avenir ?

Ils sont plus que jamais légitimes. Le Covid a rappelé que l’on a besoin de se rencontrer. C’est encore plus vrai pour le tourisme, dont une partie de l’organisation a été mise à mal par la pandémie. Le salon va permettre de réamorcer la pompe, de mettre en face à face des professionnels qui ne se sont parfois pas vus depuis trois ans, de recréer un réseau et trouver de nouveaux partenaires. En revanche, le monde du salon doit évoluer : pour apporter des contenus, être toujours plus hybride. Ainsi, toutes nos conférences seront filmées, accessibles en live et replay. À l’avenir, il nous faudra encore davantage développer les rendez-vous professionnels car les exposants exigent un retour sur investissement. L’IFTM doit être rentable pour eux, même si le salon doit rester convivial.

Repères

Diplômée d’un master en communication et marketing doublé d’une thèse en histoire, Laurence a rejoint le groupe Reeds Expositions France (devenu RX France) en 1998. Elle a pris la direction de la Division Tourisme (dont le salon IFTM-Top Resa), Fitness, Transport & Logistique début 2022.
L’édition 2022 du salon IFTM-Top Resa se déroule sur trois jours, contre quatre auparavant. Elle se tient du 20 au 22 septembre, dans le hall 1 de Paris Expo Porte de Versailles, avec des plages horaires élargies (9 h 30 à 19 h 30). Le Maroc est le pays mis à l’honneur cette année. www.iftm.fr

 


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Décembre 2021 - 16:36 Grata DMC veut mettre la Géorgie sous les projecteurs

Lundi 15 Novembre 2021 - 12:34 Scandi Lights veut démocratiser la Suède










Pour consulter les anciens numéros d'Evénements & Conventions

Facebook
Instagram
LinkedIn