LE MAGAZINE DU MICE EN FRANCE ET À L'ÉTRANGER
Événements & Conventions
Envoyer à un ami
Imprimer
Partager

Filière : les 20 propositions du Livre blanc d'Unimev

20/12/2021

L’Union française des métiers de l’événement (Unimev) vient de publier un Livre Blanc présentant ses 20 propositions pour la relance du secteur. Résumé.


Vous l’avez peut-être remarqué : les présidentielles approchent à grands pas…
Forte de la reconnaissance nouvelle de la filière événementielle née de la crise sanitaire, Unimev profite donc de cette période de campagne pour mettre en lumière toutes les actions engagées au cours des derniers mois par les acteurs de l’événementiel et surtout avancer des propositions pour la relance et la pérennisation du secteur.
Ce bilan et ces perspectives ont été réunies dans un Livre Blanc publié mi-novembre, au sein duquel Unimev retient 20 propositions phares, destinées à soutenir les 5 objectifs majeurs retenus par l’organisation représentative des acteurs de la rencontre professionnelle :
 
 
Objectif 1 : Soutenir l’industrie événementielle pour renforcer le rayonnement et l’attractivité de la France à l’international
Propositions :
-        Créer un grand ministère du Tourisme et de l’Événementiel professionnel
-        Créer un Conseil National de l’Événementiel (CNE) sur le modèle du Conseil National de l’Industrie (CNI)
-        Promouvoir les événements français et inciter les entreprises à y participer (plan de promotion internationale sur 2 ans et incitation à recourir à l’outil événementiel en subventionnant la participation à des salons/foires/congrès-expos)
-        Faire des salons internationaux en France les premières plateformes à l’export des PME nationales
-        Déployer une business diplomacy à la française (coordination entre Business France et Atout France)
-        Faciliter les déplacements sur des salons, congrès, foires et événements professionnels ainsi que l’accès au territoire pour les participants internationaux.
 
Objectif 2 : Mettre l’industrie événementielle en capacité de jouer un rôle moteur dans l’animation et la transformation des filières
Propositions :
-        Promouvoir l’événement comme outil de progrès et de transformation des filières
-        Mettre l’événement au service des filières innovantes via un fonds d’amorçage créé par l’Etat.
-        Favoriser le dialogue entre les filières donneurs d’ordre et les professionnels spécialistes de l’accueil/organisation d’événements.
 
Objectif 3 : Conforter le rôle de l’industrie événementielle dans l’animation des territoires
Propositions :
-        Doter les régions de la capacité à mettre en œuvre une politique touristique cohérente pour l’événement professionnel en leur conférant un statut de collectivité « chef de file ».
-        Aider les sites événementiels à améliorer leur connectivité haut débit par un co-financement État/régions.
-        Améliorer la desserte des sites événementiels (aménagement de voies ferrées et routières spécifiques et intégration de l’accès aux sites dans les projets d’aménagement régionaux).
-        Simplifier les démarches administratives (délibérations, permis…) des exploitants de sites engagés dans des projets de modernisation/ développement de leur infrastructure.
-        Assouplir les contraintes relatives à l'affichage et à la présence des marques dans l'espace public dans le cadre d’événements.
 
Objectif 4 : Donner les moyens à l’industrie événementielle de s’adapter aux enjeux de demain.
Propositions :
-        Aider les entrepreneurs de la filière événementielle à financer leur démarche d’innovation par des prêts bonifiés de la BPI.
-        Mettre en place un plan de soutien à l’investissement des sites événementiels, en lien avec l’Agence pour la transition écologique (1 € de subvention publique pour 1 € investi par les collectivités propriétaires ou gestionnaires délégataires)
-        Accompagner la filière dans ses démarches de responsabilité environnementale.
 
 
Objectif 5 : Permettre à l’industrie événementielle d’attirer et de mobiliser les compétences.
Propositions :
-        Accompagner la digitalisation et la montée en expertise des métiers (notamment par la mobilisation des enveloppes du Plan de relance).
-        Créer un statut ad hoc du travailleur événementiel à durée déterminée (admission d’un CDD/contrat à durée déterminée de courte durée).
-        Permettre aux organisateurs de recourir aux intermittents du spectacle pour des prestations strictement définies (autorisation donnée aux techniciens de conserver leur statut d’intermittent du spectacle lorsqu’ils interviennent dans le cadre des événements professionnels pour des activités strictement liées au son, la lumière et la vidéo, avec un quota d'heures réalisées dans l'événementiel ne dépassant pas 30 % du nombre d'heures à réaliser pour rester dans le régime).
 
Lire le Livre Blanc des acteurs de l’événementiel professionnel :
 
 
Notez


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 23 Mai 2022 - 14:59 Conventions Malta change de nom...

Vendredi 20 Mai 2022 - 09:49 Paris : Workshop MICE de l'Occitanie







30/04/2022

Ensemble pour avancer

Parce que le voyage est d’abord fait d’expériences, au bout du monde mais aussi aux portes de chez soi, Evénements & Conventions et Voyages & Stratégie unissent leurs forces au sein d’une unique publication. Le nouveau Voyages & Stratégie devient le magazine du MICE en France et à l’international.