LE MAGAZINE DU MICE EN FRANCE ET À L'ÉTRANGER
Événements & Conventions
Envoyer à un ami
Imprimer
Partager

Etats-Unis, vers une nouvelle ruée vers l’Ouest ?

10/11/2021

Le pays a rouvert ses frontières aux Français vaccinés depuis le 8 novembre et les compagnies aériennes ajoutent des vols. Pour autant, les capacités seront inférieures à celles d’avant la crise, avec un risque de flambée des prix.


Après vingt mois (ou 604 jours !) de « travel ban », les Français sont enfin autorisés à reprendre le chemin des Etats-Unis, depuis le 8 novembre. Pour fêter l’événement, les professionnels du tourisme spécialistes de la destination (et notamment du MICE) se sont retrouvés dans le cadre feutré de l’hôtel particulier de Talleyrand, propriété des Etats-Unis, au cœur de Paris. Et si chacun s’est réjoui de la bonne nouvelle, les interrogations étaient nombreuses. « Nous sommes toujours en période de pandémie. Les règles peuvent encore changer, même en dernière minute » a rappelé Geoffrey Duval, président de l’Office de tourisme des Etats-Unis, sans cacher pour autant sa joie. « Il y a des dates que l’on redoute, et d’autres que l’on espère ».

Pour entrer sur le territoire américain, tous les voyageurs de plus de 18 ans doivent prouver un schéma vaccinal complet (deux doses, y compris pour ceux qui ont eu le Covid-19). Les autorités considèrent ce schéma comme complet s’il a été achevé 14 jours après l’administration de la seconde dose. Seuls les certificats sous forme de QR code sont valides. Il est conseillé, au-delà de la version numérique sur smartphone, de se munir du document papier. Tous les vaccins administrés en France (Pfizer-BioNtech, Moderna, AstraZeneca et Janssen) sont acceptés.

Parallèlement, les voyageurs doivent présenter un test (PCR ou antigénique) réalisé moins de 72 heures avant le voyage. Ils doivent également remplir une attestation, accessible sur le site du Centers for Disease Control (www.cdc.gov) et généralement mise à disposition par les compagnies aériennes lors de la réservation. Aux Etats-Unis, les voyageurs sont invités à respecter les règles sanitaires, qui varient d’un état à l’autre. Pour tout savoir des conditions d’entrée et documents, il est possible de s’informer sur www.traveldoc.aero.  

La délivrance de l’Esta (autorisation de voyage qui remplace le visa pour les séjours touristiques, obligatoire et à obtenir sur internet) devrait se faire dans les mêmes délais qu’auparavant, c’est-à-dire en quelques heures ou quelques jours. En revanche, pour les voyageurs ayant besoin d’un visa, il est conseillé de s’y prendre à l’avance. « Nous allons renforcer nos moyens mais il faudra être patient » a précisé Colombia Barosse, consul général à Paris.

Malgré ces contraintes, la demande est forte et les compagnies aériennes ont renforcé leurs programmes de vols. Cet hiver, Air France assurera jusqu’à 122 vols par semaine. D’ici à fin mars 2022, la compagnie annonce qu’elle augmentera graduellement ses capacités, pour revenir à une offre correspondant à environ 90% de celle de 2019. Au total, elle desservira cet hiver onze destinations américaines, avec notamment cinq vols par jour pour New York, deux pour Atlanta, mais aussi 17 rotations hebdomadaires pour Los Angeles ou encore 12 pour Miami.  A noter également la reprise de la ligne pour Seattle, qui avait été suspendue pendant la crise.

Partenaire d’Air France au sein de Skyteam, Delta prévoit d’assurer 7 vols par jour entre Roissy et New York, Atlanta, Détroit, Minneapolis et Seattle, soit 55 à 60% de son offre d’avant crise ; American Airlines annonce 3 à 4 vols par jour (New York, Dallas et Miami) depuis Roissy, contre six auparavant, et United assurera 3 rotations quotidiennes (New York, Chicago et Washington), également au départ de l’aéroport du nord parisien. Ajoutons encore Air Tahiti Nui (Los Angeles), mais aussi French Bee depuis Orly (New York et San Francisco) et La Compagnie (New York) toujours au départ d’Orly. Pour autant, les prix risquent de flamber à certaines époques, notamment pendant les vacances scolaires, faute de capacités suffisantes mais aussi à cause de la hausse du prix du kérosène. Selon certains experts et comparateurs en ligne, ils pourraient même rapidement dépasser ceux pratiqués avant la crise.
 
Notez


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Janvier 2022 - 18:00 GENÈVE, cap sur le tourisme durable








20/12/2021

Ensemble pour avancer

Parce que le voyage est d’abord fait d’expériences, au bout du monde mais aussi aux portes de chez soi, Evénements & Conventions et Voyages & Stratégie unissent leurs forces au sein d’une unique publication. Le nouveau Voyages & Stratégie devient le magazine du MICE en France et à l’international.