LE MAGAZINE DU MICE EN FRANCE ET À L'ÉTRANGER
Événements & Conventions
Envoyer à un ami
Imprimer
Partager

Comment Carré Destinations prépare le futur…

16/09/2021

Après plus d’un an au point mort, le bureau de représentation perçoit un frémissement de la demande. Accompagnement des réceptifs, opérations de communication, réflexions sur le marché sont au programme de sa directrice Claudia Chevojon.


E&C/VS - Quel bilan tirez-vous de ces 18 mois de pandémie ?
Ils ont été très éprouvants et il a fallu prendre des décisions difficiles. J’ai dû me séparer à regret de mes deux salariées. Depuis 15 ans, nous avons toujours travaillé ensemble, ce fut un choc ; mais c’était la seule solution pour passer la crise. De leur côté, la quinzaine de réceptifs que représente Carré Destinations en France sont tous opérationnels, même si certains sont encore en mode « veille » en attendant une réouverture des frontières. Quelques-uns ont été aidé par leurs pouvoirs publics mais beaucoup ont dû se débrouiller seuls, réduire leurs équipes et parfois se réinventer. A ce titre, il est important de souligner à quel point les entreprises françaises ont été soutenues par notre gouvernement. Je tiens tout particulièrement à remercier Lévénement, qui a su plaider notre cause auprès des pouvoirs publics pour maintenir à flot la filière.

E&C/VS - Comment Carré Destinations a accompagné les réceptifs représentés ?
Nous sommes restés proches. Ce ne sont pas que des clients, beaucoup sont des amis. J’échange régulièrement avec eux pour leur apporter mon soutien, garder l’énergie et la motivation nécessaire, préparer la reprise à travers des communications sur le blog de notre site internet, des e-mailings. On a toujours surmonté les crises dans le passé, et elles ont été nombreuses. Nous passerons encore celle-ci, tous ensemble. Carré Destinations a également adapté sa politique commerciale en diminuant considérablement ses honoraires. La décision était naturelle, comme elle l’a été pour les 7 bureaux de représentation réunis au sein du Club MICE Rep’s. Nous avons beaucoup échangé, sommes restés solidaires. Il s’agit désormais de repartir tous ensemble de l’avant.

E&C/VS - Voyez-vous le bout du tunnel ?
Les entreprises veulent refaire des opérations en présentiel. C’est indispensable pour remotiver les équipes. On perçoit un frémissement avec des demandes pour des voyages en Europe en 2022, en particulier en Grèce, en Espagne, en Croatie, mais aussi à Dubaï avec l’Exposition Universelle. En octobre, notre réceptif Emeco Travel va accueillir une quinzaine de personnes en Egypte, pour une croisière sur le Nil. Pour les destinations long-courriers, c’est encore timide, même si nous sommes parfois interrogés, en particulier pour la Réunion ou l’île Maurice. Mais on constate encore beaucoup d’hésitations face aux règles sanitaires qui changent selon les pays. Tous les réceptifs se sont adaptés pour répondre aux besoins de souplesse des entreprises, proposent des solutions en cas de report…   

E&C/VS – Comment va évoluer le marché dans les prochaines années ?
La sécurité sanitaire, mais aussi les enjeux environnementaux qui ont parfois été mis de côté avec la crise, seront au cœur des préoccupations. Il va falloir repenser les programmes dans une logique de RSE, proposer davantage de compensations pour les émissions de carbone, des moyens de transport plus propres, organiser des visites qui profitent aux populations… Il faut aussi que les entreprises respectent davantage le travail de la filière, en finir avec la mise en concurrence de 3 ou 5 destinations, avec pour chacune 2 ou 3 réceptifs interrogés. C’est improductif pour tout le monde. Il est impératif d’améliorer le taux de conversion des devis pour repartir d’un bon pied. Certains sujets, comme la possibilité de rémunérer les appels d’offre, sont au cœur de nos réflexions et doivent évoluer. Avec Lévénement, nous travaillons sur un guide des bonnes pratiques entre entreprises, agences et DMC.

E&C/VS - Quelles seront les actions de Carré Destinations dans les prochaines semaines ?
Nous allons reprendre notre bâton de pèlerin pour mettre en avant nos DMC. Certains ont effectué des changements, comme Atlas Event au Maroc devenu WE Mice You ou Connections DMC qui, tout en gardant son nom pour la Réunion, opère désormais sous la marque Hello Islands DMC à l’île Maurice. Carré Destinations dispose d’un bon portefeuille, avec un mix entre destinations moyens et longs courriers, et je ne souhaite pas nécessairement l’élargir même si je suis toujours ouverte aux propositions. J’aimerais notamment représenter un DMC en Afrique du Sud… Le 4 octobre, Carré Destinations sera présent au salon Pure Meetings & Events et je serais à l’IFTM/Top Resa du 5 au 8 octobre, aux côtés des réceptifs KMP (Russie, Ukraine) et Connections (Réunion). Ce sera l’occasion de reprendre contacts avec les agences, mais aussi les fournisseurs, les offices de tourisme, les compagnies aériennes, et de se projeter avec optimisme en 2022. 
Notez


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Décembre 2021 - 16:36 Grata DMC veut mettre la Géorgie sous les projecteurs

Lundi 15 Novembre 2021 - 12:34 Scandi Lights veut démocratiser la Suède







30/04/2022

Ensemble pour avancer

Parce que le voyage est d’abord fait d’expériences, au bout du monde mais aussi aux portes de chez soi, Evénements & Conventions et Voyages & Stratégie unissent leurs forces au sein d’une unique publication. Le nouveau Voyages & Stratégie devient le magazine du MICE en France et à l’international.